Les exposés à l’ère du numérique

L’exposé: un exercice très laborieux 

Exercice incontournable à l’école, j’ai rarement été satisfait des présentations des élèves et de l’utilisation de leur travail en classe pour des raisons très diverses:

  • Malgré l’existence de fiches méthodologiques, l’établissement d’un calendrier précis des différentes phases de l’exposé, beaucoup d’élèves avaient du mal à se mettre au travail. Certains attendant d’être dos au mur pour s’y mettre sérieusement.
  • Les élèves se préoccupaient bien davantage de la forme que du fond. Leur unique préoccupation étant d’avoir une belle affiche. Et « belle » dans leur bouche ne signifiant pas toujours pertinente…
  • Souvent les meilleurs exposés étaient ceux rédigés avec un accomagnement étroit de la part des parents. Certains imaginant évidemment que le coup de main passerait inaperçu. Pour les autres, malgré leurs efforts le résultat leur apparaissait assez décevant.
  • Surtout, une fois l’exposé terminé celui-ci est affiché dans un couloir sans que l’on  n’y revienne vraiment.

Bref, j’étais peu satisfait de la façon dont se passait cet exercice dans ma classe. Et puis à la suite d’une mise à jour iOS, j’ai découvert l’appli Clips. Et j’ai tout de suite compris qu’elle pourrait être d’un grand service pour ce genre d’exercice.

Clips, qu’est-ce donc?

220px-ClipsAppIcon

Oh rien d’original, il s’agit de la version Apple du désormais fameux Adobe Spark vidéo. Un très bon service en ligne. Plusieurs raisons m’ont pourtant fait adopter Clips.

  • L’avantage de cette appli est qu’elle est native sur iPad depuis la mise à jour iOS 12. Tous les élèves la possède désormais sur leur tablette sans souci de création de compte et ça c’est un point très gros point positif par rapport à Adobe Spark vidéo.
  • L’autre avantage réside dans le fait que l’appli me semble encore plus simple à prendre en main. Avec la possibilité d’exploiter pédagogiquement le screen recorder, la possibilité d’enregistrer son écran en bon français.
  • Enfin, comme pour Adobe Spark Vidéo, il y a la possibilité d’exporter son travail au format vidéo.

Deux inconvénients cependant:

  • Clips ne fonctionne qu’avec une connexion Internet, ce qui est également le cas d’Adobe Spark vidéo.
  • Clips nécessite de prendre le tablette au format portrait et la vidéo exportée ne l’est qu’au format carré, ce qui n’est pas le format le plus agréable à regarder, mais cela reste peu important pour répondre à des objectifs pédagogiques.

Et Clips ça change quoi pour tes exposés?

Honnêtement, cela ne change pas tout.

Les points très positifs. 

  • J’essaie de faire en sorte que tout en classe soit une occasion d’apprendre quelque chose. Ainsi, grâce au format vidéo, nous avons pu rendre beaucoup plus interactifs des outils trop souvent inertes en classe comme la carte du monde ou la frise chronologique. Concrètement, nous avons placé des QR codes, les élèves pouvant venir les flasher ce qui les rend plus interactifs. Les élèves s’y rendent lors des temps en autonomie. Curieusement et au-delà de toute attente, la carte et la frise ont pour le moment un succès comparable à celui de notre petit coin livre.
  • Le rendu final est assez plaisant à écouter et les élèves sont très fiers des productions réalisées.
  • Le format vidéo permet de partager très facilement le travail de chacun à condition d’uploader la vidéo sur une plateforme.
  • Les élèves ont réellement travaillé seuls en classe sans l’aide des parents.

Les points moins positifs.

  • Les élèves se sont moins autonome que je l’avais envisagé. La plupart des enregistrements ont été supervisés. C’est à dire que j’étais à côté pour m’assurer que tout se passait correctement, ce qui reste laborieux.
  • Les élèves sont toujours plus concentrés sur la forme que sur le fond perdant beaucoup de temps à réaliser des affiches sur Clips ou s’amusant avec l’app Photospeak sans vraiment s’intéresser à ce que dit leur personnage.

 

Les exposés des élèves

Voici le résultats des travaux des élèves. Nous avons travaillés sur une période de novembre à décembre 2018. Les élèves devaient choisir un lieu, un événement, ou un personnage historique. Nous avons travaillé ces exposés sur les créneaux de Questionner le monde et en littérature.

Ces travaux ont été réalisés par des élèves de CE2, mais les remarques faites précédemment sont sans doute également valables pour des élèves plus grands.

Les exposés-3.png

 

Voici quelques exemples de créations. 

François 1er

800px-François_Ier_Louvre.jpg

Le Piton de La Fournaise

meeting-280474_960_720.jpg

Sans réellement bouleverser la création d’exposés, le numérique permet tout de même de faciliter certaines tâches et de proposer un résultat abouti à moindre frais. Surtout, les  créations des élèves peuvent être conservées, consultées, exploitées beaucoup plus facilement que s’il s’agissait d’affiches papier.

Ces présentations feront l’objet d’une présentation orale en classe après les vacances de Noël. Les élèves auront la présentation sous les yeux et pourront l’arrêter quand ils le souhaitent pour donner des précisions.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close